01 août 2007

.Trop sombre.

_COUPLET 1_

.Tu es trop sombre/ m'a dit la nuit,/ c'est sur un tapis/ de bombes/ que j' prie,/
plus noir qu'une foutue tombe,/ mon esprit,/ jamais été à l'ombre/ dieu merci,/
plus j'avance plus j'sombre,/ mon coeur rongé par le ce-vi,/
même ma putain d'ombre/ me fuit,/ le tonnerre gronde/ quand je souri,/
parfois j'voudrais qu'on m'plombe/ pour caresser le répit../
J'ai flingué/ mon égo/ j'ai voulu monter/ sans passer/ par les circuits légaux,/
j'ai sauté,/ personne ne m'as vu tombé,/ Il y a des plaies qu'on n'peut soigner,/
la vie est une pute et/ loin de moi l' idée/ de payer,/ trop dur de pardonner,/
les premiers s'ront les derniers,/ en attendant ,on va tous y passer !/
Frère, tu pleures à la mosquée/ c'est pas la foi, c'est la lacrymo qu'ils ont jetés !/
on a la dalle et/ ils voudraient qu'on reste al à les/r'garder manger !/
2000 teu'cé,/ zéro tolérance,/ zéro pitié,/ l'existence en mode ratée. //

_COUPLET 2_

.Attention,/ tou-par/ des flics en factions,/ trop tard/ pour apaiser les tensions,/
la meilleure protection:/ une me-ar/ bien calée/ entre la ceinture et le caleçon,/
le premier shtar/ à venir pour m'enfermer:/ _BLAH !/ sa cervelle sur le béton !/
Dangereux,/ en rouge/ sur le tableau clinique,/
vieux,/ un p'tit conseil: bouges/ dés le premier _click !/
La folie/ est indispensable pour comprendre ma musique,/
des chaussures à crampons/ pour piétiner/ la vie,/
un fusil/ à pe-pom/ pour faire détaler/ les soucis../
Même pendant la guerre/ y'a du profit/ à s'faire,/ demande à Uzi,/
arrache ta putain d'mère/ de-spee, /c'est MON putain d'ter-ter/ ici !/
J'suis ma propre son-pri,/ sur les ruines d'mon enfance mon enfer/ s'est construit,/
l'espoir m'a trahi,/ mon frère/ il n'y a plus qu' la mort pour me sauver la vie ! //

_COUPLET 3_ 

.Et les grammes,/ ont laissés place aux litrons pour encore plus de drames,/
à p'tit feu la rancune/ consume/ mon âme,/ la précarité/ m'a présentée/ Madame La Came,/
j'étais mort de froid, tout les deux on s'est réchauffés/ près des flammes,/ 
elle m'a engrené,/ m'a adopté,/ elle m'a déclaré/ sa putain d' flamme !/
Perdu,/ en pleine tempête dans une galère/ sans rame,/
éspèrer tue !/ y'aura jamais assez d'tissu/ sur terre/ pour éssuyer mes larmes,/
J'serai mal reçu/ sans repentir, c'est re-su/ frère,/ je crame !/
Sombre, parce que l'argent est devenu notre seule raison d'vivre,/
j'suis ni bon ni mauvais, j'ai juste un pied sur chaque rive,/
les uns s'enrichissent/ et oppressent ceux qui survive,/
les autres maigrissent,/ et prient pour qu' la fin arrive !/
Chaque jour est une nouvelle page de monstruosité dans cet effroyable livre. /// 

                          _____________.FIN._____________



Posté par Krena Succo à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur .Trop sombre.

Nouveau commentaire