01 août 2007

.Race de mort.

COUPLET 1

.Du béton/ dans l'sang,/ du goudron/ plein l'nez,/
jamais dans l'rang,/ né/ pour multi-récidiver,/
j'ai beaucoup joué,/ j'vais gagner,/
j'suis trop doué,/ j'vais caner, /
A l'ancienne, un cinq-label/ pour etre nickel,/
j'suis pret, comme un kamikaze dans une cour d'appel !/
J'suis dans mon élement/ seulement/
quand y'a du shit/ et qu'les shmits/ ne font pas d'zèle !/
J'me sens/ bien qu'entre descendants/
des ennemis de charles martel../ 
Fait pas l'mac/ t'es qu'un boy,/
aprés qu'j'sois ssé-ap/ dicave ton rap/
r'partir avec une démarche de cow-boy,/
j'explose comme en corse,/
j'force/ tout les barrages sur un putain d'bi-cross,/
et quand y'a plus d'bastos, j'te finis à la crosse !//

COUPLET 2

.Nacido/ bandido,/
succo/ supot/ du mal, el enfermo,/
666 minutes pour m'extraire/ du ventre de ma mère,/
le meme chiffre qui a pris la place de mon pére../
Moi, alias/ la pire des races,/
toi et ton rap, j'vous colle au trottoir comme deux pétasses !/
Mes lyrics font dans la crave-bi et porte toujours une arme,/
les tiens/ des grosses putains/ font qu'sucer pour d'la came,/
pour mon rang,/ y'a plus d'concurrents,/ tous mourants,/
j'vois plus qu'les sales gueules des mauvais perdants,/
j'ai été élevé dans les coups et les cris,/
j'étais d'ja hardcore 2007 piges avant jésus-christ !/
L'existence m'a fait tombé,/
obligé/ d'vendre une partie d'mon ame pour me relever,/
celui qui s'est élevé../
J'ai bouffé/ en putain d'sauce tout les psys qui m'ont approchés !// 

COUPLET 3

.Sombre,/ comme mon putain d'passé,/
du fond d'ma tombe,/ j'te fais part de mes pensées,/
mon coeur,/ en milles morceaux s'est brisés,/
ma seule peur,/ qu'celles que j'aime puissent se casser !/
C'est toutes ces blessures qui m'empechent d'avancer,/
vieilles pour la plupart,/ elles continuent d'me lancer,/
c'est quand tu veux changer/ qu'c'est trop tard,/
la hafia, tu peux l'admirer/ dans mon regard,/
avant d'partir l'espoir/ m'a présenté/ la rage,/ 
essaie d'me baiser,/ ta mère viendra t'voir/ au déchocage !/
Souvent je reve du paradis,/
il m'faut qu'une ligne pour écrire ce que j'ai fait d'bien dans ma vie !/
trop d'colère, d'envie../ quand j'pleure, j'entends le diable qui rit,/
Succo les griffes de la nuit,/
a.k.a le mort en sursis,/
j'noie mes reves de gloire/ sans rançon/
dans des litres de sky/ sans glaçon. ///

________________FIN_____________________


Posté par Krena Succo à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur .Race de mort.

Nouveau commentaire